Sélectionner une page

L’enjeu de la croissance utile

Juil , 2019

Quelle entreprise n’est pas en quête de croissance sous quelque forme qu’elle soit ? Cet objectif serait bien même intimement lié à l’ambition initiale de toute aventure entrepreneuriale. C’est le souhait premier du dirigeant : une croissance utile.

 

La croissance oui, mais pas à n’importe quel prix !

Chez Datatim, nous sommes très souvent associés à ces désirs de développement. Et pourtant nous ne sommes pas développeurs de nouveaux marchés, juste des conseils en gestion. Alors pourquoi notre présence aux côtés des dirigeants ? Pour exprimer cette idée le plus simplement possible, il suffirait de se mettre à la place d’un entraîneur qui s’interroge sur la performance de son compétiteur. La première préoccupation sera non pas de forcer la musculation, non pas d’ingurgiter quelque produit dopant, mais au contraire de se préoccuper globalement de sa santé. Oui, chez Datatim, nous prenons le sujet de la performance au sérieux : c’est une question de santé. En pleine forme et bien conseillé, le compétiteur progressera vite et assurément. Alors, il pourra surprendre ses concurrents. Dans le monde entrepreneurial, c’est pareil : seule une entreprise saine pourra espérer passer des caps. Nous, Datatim, aimons nous atteler à cette préoccupation fondamentalement bienveillante.

 

L’enjeu de la croissance utile

Choisir la croissance, c’est éviter de la subir sans y être préparé, c’est répondre à un besoin de maîtrise. C’est même accepter l’idée que dans certains cas, la décroissance pourrait s’avérer utile, comme une étape dans le développement. Préparer ou accompagner la croissance consiste donc bien à réunir, avec volontarisme, un ensemble de conditions économiques afin que le chemin à parcourir par tous soit constructif, rentable donc joyeux et sans peur. Plus la vitesse s’accélère, plus la maîtrise se révèle nécessaire. Chez Datatim, nous soufflons sans jamais faiblir l’argument rationnel de l’économie.

 

L’utilité des investissements ciblés

Ainsi, pour gagner et progresser, il faudra s’investir et investir. Il y a rarement d’autres choix. L’investissement doit être dimensionné, financé, et son sens doit être partagé avec les équipes. La croissance est donc une aventure qui se pense, se partage et s’anticipe. Le premier point de croissance impose déjà la réflexion. Trop souvent nous rencontrons des dirigeants qui ont manqué l’opportunité d’une croissance vécue, n’ayant pas profité de la tendance positive. Car, en effet, ce n’est pas la seule dynamique qui fait la valeur de l’entreprise mais bien sa capacité à dégager du profit durablement. Les investissements et les efforts se doivent d’être mesurés et ciblés dans tous les compartiments de l’entreprise pour que les marges générées soient protégées.

Dans notre cas, les flux financiers et les pratiques qui y sont liées seront scrutés autant que valorisés par l’œil bienveillant et rationnel de l’un de nos compagnons.

 

En conclusion :

La clé de la problématique de croissance (croissance utile), telle que nous l’abordons, sera tant quantitative que qualitative. Quand le dirigeant répond au Pourquoi de telle orientation, nous nous intéresserons au Comment et pas seulement au Combien ! C’est notre contribution.